Le Design thinking : la révolution !

On entend souvent parler du design thinking mais qu’en sait-on vraiment dessus ? A quoi sert-il ? D’où vient-il ? on vous explique tout dans cet article.

C’est dans les années 80, que le mot design thinking est utilisé pour la première fois par le designer Rolf Faste mais qui a été interprété par la suite par David M Kelley dans son université pour résoudre des problématiques en 1991. A partir des années 2000, le Design thinking s’est répandu. il y a eu une multiplication des publications et des cours sur le Design thinking. Et c’est en 2012 que 3 écoles de Design thinking ont été créés à Paris, Tokyo et Pékin.

Le Design thinking est une approche qui consiste  appliquer l’ensemble des méthodes et outils qui permettent de faire face à un problème ou même à un projet d’innovation existant. On souhaite obtenir un produit ou un service qui est beaucoup plus intelligent et proche du consommateur. C’est pourquoi l’observation et les retours des utilisateurs sont des points clés à la réussite.

Le concept est pourtant simple. C’est une méthode idéale pour analyser les potentiels et les risques présent.

Mais réellement c’est quoi ?

Il faut toujours être à l’écoute et observer son environnement. Cela peut être dans tous les domaines comme le numérique, l’art, la conception de site web, ….

Les étapes du Design thinking :

 

  • Faire preuve d’empathie : C’est un processus centré sur l’humain. Il faut observer et voir en temps réel tous les comportements des utilisateurs. Vous devez créer de l’empathie avec vos utilisateurs afin de comprendre qui ils sont et ceux qui leur est important.
  • Le besoin : C’est la phase de recherche. Faites une étude des problèmes rencontrés antérieurement, revenez sur les échecs et n’oubliez pas de parler aux utilisateurs.
  • Ideater : Vous devez générer à tout prix des alternatives de conception. L’essentiel est de découvrir des domaines auxquels on ne s’y attendait pas.
  • Prototyper : Il est temps de mettre en oeuvre toutes ces idées, affinez-les, marquettez-les. Utiliser tout outil visuel pour arriver à mettre en oeuvre un objet pour avoir un résultat et de recevoir un feedback des utilisateurs.
  • Tester : Cela vous permettra de recevoir en temps réel les retours des utilisateurs et d’étudier la perception de ces derniers. Avoir toujours un axe d’amélioration et  une nouvelle vision de votre projet.

 

Le Design thinking est devenu une tendance dans le monde. C’est une méthodologie rapide et efficace à utiliser. Cela ne doit pas vous freinez mais au contraire vous stimulez donc utilisez  le autant de fois que possible. C’est un chemin vers l’innovation, vous adoptez une pensée créative et pourrez montrer votre place dans le monde du business.

Illustrons ça avec un exemple:

Depuis plusieurs années, l’Institut Fabernovel accompagne les gares et ses équipes dans la pensée Design Thinking. Le but étant d’améliorer l’expérience en gare, ils ont procédé à des méthodes très spécifiques.  Ils mettent en place la méthodologie de conception de produits et services pour répondre aux futurs besoins des voyageurs en gare.

Le directeur de Gares & Connexion généralise le Design Thinking pour le développement des projets innovants. Fabernovel a mis en place des ateliers de Design Thinking pour accélérer l’innovation et changer l’expérience en gare. Après quelques journées d’ateliers et de formations sur le Design Thinking, l’équipe a réussi à avoir un résultat. Ils ont étudié les comportements de leur client en gare. Ces scènes  se sont concrétisées grâce à la mise en place de prototype qui pourra être testé en gare. Cela pourra servir à avoir des retours en temps réel et être évalué par leurs propres clients.

C’est pourquoi, deux grands chantier ont été mis en place pour l’amélioration des gares qui s’est faite grâce aux retours des clients. Les clients ont vu les deux halls principaux accueillir plus d’aide, des directions précises, un changement de signalétique, etc…

 

exemple de signalétique  mis en place dans les deux halls: